#Concourslitteraire #Holidaystime # Jeunesse etLitterature # Wasexo # Benin

Episode 17 : la coïncidence


Sessi derrière son écran écrivait toujours à Dami.
Sessi : Ainsi tous les soirs, j’échangeais dès que c’était possible avec celui-la qui était mon ange gardien. Finalement, une idée ingénieuse me vint, celui de détaler. Mais comment le faire sans passeport ? Je fis part de mes réflexions à mon mentor qui approuva l’idée. Il prit contact avec l’ambassade de notre patrie au pays de l’or noir. 
Très vite il négocia qu’on me fasse l’indulgence d’avoir un laisser passer si j’arrivais à m’enfuir de mon alvéole. Je mis tout en œuvre pour décamper mais le premier plan s’avorta à cause d’une nue. 
Pour fuguer, j’avais pris contact avec un automobiliste noir que mon mentor de notre pays natal avait trouvé pour m’aider. Ce sieur était un rompu des opérations du genre. Il appréciait et réussissait toujours son forfait. Il exigea pour l’agissement de lui payer une somme prodigieuse, un montant qui aurait pu payer ma dot au pays. Mais fort heureusement, je découvris son identité. A quelques jours de mon premier départ planifier, mon mentor m’envoya le numéro de téléphone de l’automobiliste, tout en précisant son identité. C’était monsieur Djonon. Il portait le même nom patronymique que mon judas Iscariote, madame Djonon. Mon mentor me fit savoir que le conducteur était un compatriote expert des évasions. Abasourdie, je lui expliquai ma relation avec madame Djonon. Ainsi, mon mentor m’ordonna de ne plus appeler monsieur Djonon. Je continuai mon sondage. Une autre idée me vint le jour où je vis Kouassi rire avec les hommes de la guérite. Kouassi, pouvait être la solution. Pourquoi pas ?……