LE BLOG DE LHYS DEGLA

Espace dédié au développement personnel, à la littérature et à l'entrepreneuriat.

Effet graff 5 : De l’inspiration et des couleurs pour embellir nos villes

Nous sommes une équipe de jeunes graffeurs avec la hargne d’impacter nos communautés. Mr Stone

https://web.facebook.com/EffetGraff/videos/227457171539786/

Nous sommes allés à la rencontre d’un jeune à l’inspiration fertile et utile, un jeune à la tête bien faite et aux doigts magiques: Mr Stone.  En trio avec Mario et Seencelor, il lance en septembre 2013, la première édition du festival « Effet Graff.   « Effet Graff », qu’est ce que c’est?
Stone nous en parle dans cette interview.

Peut on connaître le parcours du jeune combattant qui se cache sous l’alias de Mr Stone ?

Bonjour Lhys Degla, je m’appelle Laurenson DJIHOUESSI à l’état civil. J’ai fait un double cursus en statistique-économétrie et en Anglais-linguistique. Aujourd’hui, je suis plus connu sous le blaze de Stone/Mr Stone/Stoneswashere. Je suis un artiste graffeur, entrepreneur et acteur culturel. Je suis l’initiateur et promoteur de la tournée Effet Graff.

Effet Graff? Pourquoi cette initiative? Qu’est ce qui a été le déclencheur?

Etant de jeunes graffeurs, nous cherchions à créer de l’interaction avec notre communauté. Pendant, nos actions itinérantes en ville, nous recueillons à chaque fois, assez de retour: des moins positifs au plus encourageants. S’en est venu le moment de savoir l’effet que le graffiti fait non pas à l’artiste mais au citoyen lambda. Quel effet cela peut faire à un béninois lambda de remarque en rentrant chez lui, un soir après le boulot, qu’une oeuvre a été faite sur un mur dans sa rue, en un laps de temps? C’est de ce questionnement, de cette curiosité qu’est né « Effet Graff » en septembre 2013.


L’idée première était de rendre un hommage mérité à certaines figures emblématiques de l’histoire du Bénin, de l’Afrique et du Monde.

Avec Mario et Seencelor, nous avions donc peint une fresque murale en hommage au Président Mathieu KEREKOU. Nous avions également eu d’autres représentations graphiques à l’hommage de Nelson MANDELA, Angélique KIDJO, le roi BEHANZIN etc. En 2017, Effet Graff est passé à une autre dimension: Nous avons décidé d’aller à la rencontre des peuples et de leur culture, partager avec eux des moments conviviaux de rencontre et d’échanges, faire des activités avec le jeune public, partager notre passion avec tout le Bénin car on ne pouvait se limiter à Cotonou. Depuis ce moment, nous allons à la découverte du Bénin, partager notre passion avec les populations, stimuler et éveiller le talent créatif qui sommeille chez certains jeunes, sensibiliser sur la protection de l’environnement et la prise de conscience des jeunes sur tout ce qui est valeur intrinsèque et gage d’assurer un avenir.


Combien de villes portent la signature d’Effet Graff aujourd’hui?

https://web.facebook.com/EffetGraff/videos/396299547771808/
L’art au service du peuple

Effet Graff a laissé ses empreintes sur pleins de murs à Cotonou, Ouidah, Porto Novo, Grand Popo, Kétou. Nous désirons en faire plus, parcourir tout le Bénin dans les années à venir.

Le projet est il uniquement béninois? les artistes aussi?

Nous somme une famille mixte de graffeurs, photographes, vidéastes, danseurs bénévoles et autres. Effet Graff a des membres au Bénin, Togo, Sénégal, Suisse, France etc.

Quel message fort espérez vous passer à travers cette initiative?

Nous cherchons à sensibiliser et promouvoir auprès du public, l’art urbain et en particulier le graffiti. La vocation première de cette tournée est de participer au développement des cultures urbaines par le biais du graffiti. Nous voulons induire une prise de conscience unanime sur le rôle que joue le graffiti en tant que facteur de stabilité sociale et d’échanges entre les communautés.


Effet Graff est à sa cinquième édition cette année, quelles sont les activités prévues ?

Pour sa cinquième édition, Effet Graff a pour thème: « Peindre l’histoire de nos héros modernes » Une occasion idéale pour célébrer et parler de ces personnes et figures qui peuvent être des modèles pour la jeunesse; cette jeunesse qui il faut le remarquer, a un problème d’identité et de modèles à qui se référer. Nous allons essayer de répondre à cette problématique à notre manière à travers des ateliers, des débats du 18 au 28 Février 2019 à Cotonou, Ouidah, Comè et Grand-Popo.

En cinq ans, quels changements avez vous pu induire dans le comportement des béninois?

Au début, les gens nous traitaient de vandales mais au fur et à mesure qu’on insufflait un dynamisme nouveau dans nos communautés, les gens ont commencé à mieux cerner nos actions et initiatives . En cinq ans, nous avons changé la mentalité des gens sur les questions de sauvegarde et protection de l’espace urbain. Les gens comprennent de plus en plus que le graffiti apporte une plus value à leur communauté. L’art est au service du peuple.


%d blogueurs aiment cette page :